La arquitectura románica de Andorra se caracteriza por la utilización de pizarra y por trabajar con la superposición de láminas de piedras. La mayoría de las construcciones son iglesias de pequeñas dimensiones y, sobre todo, destacan los campanarios lombardos de planta cuadrada con ventanas geminadas y arcos ciegos. Aparte de las edificaciones religiosas, también encontramos puentes y fuentes que acaban de completar el patrimonio del país. 

ART ROMAN

Une promenade à travers l'architecture la plus symbolique

L'architecture romane d'Andorre se caractérise par l'utilisation d'ardoise et par la superposition de lames de pierre. La plupart des constructions sont de petites églises et surtout les clochers lombards au plan carré avec des  fenêtres à meneaux et des arcs aveugles. Outre les édifices religieux, on trouve également des ponts et des fontaines qui viennent  compléter le patrimoine du pays.

ÉGLISE DE SAN JOAN

DE CASELLES

L'église de San Juan de Caselles est d'architecture romane et date de la fin du XIIe siècle. L'élément le plus significatif de cette construction est le grand clocher, qui se trouve au sommet d'une tour de plan quadrangulaire et qui présente trois niveaux de fenêtres. En raison de sa beauté et de sa composition, l'église est considérée comme l'un des exemples les plus populaires du patrimoine et de l'activité religieuse andorrane. L'église est située sur l'ancien chemin de Canillo, aujourd'hui  route nationale, en direction de la France.

La Iglesia San Juan de Caselles es de arquitectura románica i data de finales del siglo XII. El elemento más significativo de esta construcción es el gran campanario, que se sitúa a lo alto de una torre de planta cuadrangular y que presenta tres niveles de ventanales. Debido a su belleza y composición, la iglesia es considerada como uno de los ejemplos más populares del patrimonio y la actividad religiosa andorrana. La iglesia se encuentra en el antiguo camino de Canillo, hoy carretera nacional, en dirección a Francia. 
La iglesia de San Cristófol d'Anyós presenta una nave rectangular con un ábside semicircular. La construcción original data del siglo XII y a lo largo del tiempo ha ido integrando diferentes modificaciones. Se han hecho varias ampliaciones y se incluyó un pequeño campanario con cuatro ventanas y un tejado de cuatro vertientes. La iglesia se sitúa a lo alto de una colina, en Anyós (La Massana) y en su interior alberga un santo cena de estilo franco-gótico, así como un retablo dedicado al patrón de la iglesia. 

ÉGLISE DE SAN CRITÓFOL D'ANYÓS

L'église de San Cristófol d'Anyós présente une nef rectangulaire avec une abside semi-circulaire. La construction originale date du XIIe siècle et au fil du temps, a subi différentes modifications. Plusieurs extensions ont été réalisées et un petit clocher avec quatre fenêtres et un toit à quatre volets ont été inclus. L'église est située au sommet d'une colline, à Anyós (La Massana) et abrite à l'intérieur un souper sacré de saints de style franco-gothique, ainsi qu'un retable dédié au saint patron de l'église.

ÉGLISE DE SAN SERNI DE CANILLO

L'église de San Serni de Canillo date de la période baroque (XVIIe-XVIIIe siècles) et conserve des vestiges d'une construction romane antérieure (XIIe siècle), tels que les murs et le baptistère. La nef centrale et le clocher (qui est le plus haut d'Andorre) ont dû être reconstruits au début du XVIIe siècle.

 

En 2009, lors de quelques travaux de rénovation, des vestiges archéologiques ont été découverts sous le sous-sol de la nef qui remonteraient même au XIIe siècle. Une série de sépultures allant du 7e au 18e siècle a également été découverte. On estime que la construction a été rénovée à différentes époques. L'intérieur de l'église abrite également une sculpture gothique polychrome d'un crucifix du XIVe siècle et un retable baroque dédié à Saint Serni, évêque de Toulouse.

La iglesia de San Serni de Canillo data de la época barroca (siglos XVII-XVIII) y conserva vestigios de una construcción románica anterior (siglo XII), como los muros y el baptisterio. La nave central y el campanario (que es el más alto de Andorra) se tuvieron que construir de nuevo a principios del siglo XVII.
La iglesia de Santa Coloma es de origen prerrománico y se construyó entre los siglos VIII y IX, por lo tanto es una de las más antiguas de Andorra. Durante el s. XII se realizaron algunas reformas y se añadió el campanario lombardo de planta circular y de cuatro pisos de altura que actualmente estiliza la planta principal. Uno de los mayores atractivos de la iglesia es el mural que se encuentra en su interior.

ÉGLISE DE SANTA COLOMA

L'église de Santa Coloma est d'origine préromane et a été construite entre le 8ème et le 9ème siècle, c'est donc l'une des plus anciennes d'Andorre. Au cours du siècle XII quelques rénovations furent réalisées et le clocher lombard de plan circulaire et de quatre étages a été ajouté. L'étage principal est aujourd'hui stylisé. L'un des plus grands attraits de l'église est la fresque murale située àl'intérieur qui a subi plusieurs transformations et, malgré tout, a fini par survivre aux ravages du temps. Quelques années après, les peintures murales ont dû être vendues, mais en 2007, le gouvernement andorran a pu récupérer la totalité des peintures et a entrepris de rétablir le chevet à l'endroit initial de la fresque. Finalement, à cause de la dégradation subit par le temps, la restauration fut impossible.

 

Grâce aux avancées technologiques, la solution a été celle de  vidéo mapping, qui permet de rétablir de forme virtuelle la peinture murale. De cette façon, on peut profiter de toute la splendeur passée de l'église et les visiteurs peuvent voir les peintures d'une manière innovante et totalement fidèle à l'histoire. La vidéo dure six minutes et est accompagnée d'un jeux de sons et lumières. Le spectateur peut ainsi revivre les sensations véhiculées par les fresques originales.

ÉGLISE DE SANT ESTEVE

L'église de San Esteve date du XIIe siècle et est située à l'entrée de la vieille ville d'Andorre-la-Vieille. La construction d'origine date de l'époque romane et a été modifiée à plusieurs reprises. Parmi ses éléments les plus remarquables se trouve la façade ouest, une œuvre de l'architecte catalan Josep Puig i Cadafalch. En outre a été conservée une poutre polychrome d'origine qui traverse l'abside de l'église de part en part et qui, selon les historiens, aurait dû supporter un auvent actuellement disparu. À l'intérieur, il y a aussi plusieurs retables baroques et une peinture du XVIIIe siècle appelée Image des âmes.

L'église est accessible par la partie supérieure de l'avenue Meritxell ou depuis la rue Prat de la Creu, en prenant l'ascenseur qui monte jusqu'à la Place du Peuple.

La Iglesia de San Esteve data del siglo XII y se encuentra en la entrada del casco antiguo de Andorra la Vella. La construcción original es de la época del románico y ha sido modificada en varias ocasiones. Entre sus elementos más destacados se encuentra la portada de poniente, una obra del arquitecto catalán Josep Puig i Cadafalch. Además, se conserva una viga policromada original que atraviesa el ábside de la iglesia de lado a lado y que, según los historiadores, debía sostener un baldaquín actualmente desaparecido. En el interior también se conservan varios retablos barrocos y una pintura del siglo XVIII llamada Cuadro de las almas.
La Iglesia San Serni de Nagol se ubica en Sant Julià y es del año 1055. Se compone de una única nave rectangular de proporciones bastante reducidas. La planta principal contiene un ábside semicircular y una cubierta con cerchas de madera coronada con un campanario de doble ventanal. La iglesia fue construida con bloques de piedra muy irregulares. Ya entrando en la época moderna, se añadió el porche y el coro que actualmente completan la construcción románica. 

ÉGLISE DE SANT SERNI DE NAGOL

L'église San Serni de Nagol est située à Sant Julià et date de 1055. Elle se compose d'une seule nef rectangulaire de proportions assez réduites. L'étage principal contient une abside semi-circulaire et un toit avec des fermes en bois surmontées d'un clocher à double fenêtre. L'église a été construite avec des blocs de pierre très irréguliers. Déjà entrés dans l'ère moderne, le porche et le choeur ont été ajoutés, ce qui complète actuellement la construction romane.

SANCTUAIRE DE CANÓLICH

Le sanctuaire de Notre-Dame de Canolich est l'un des trois principaux sanctuaires des vallées andorranes, avec Meritxell (Canillo) et San Antonio de la Grella (La Massana). Le monument est situé à Sant Julià de Lòria et le bâtiment actuel date du 20ème siècle, bien que nous trouvions des références qui indiquent son existence depuis l'époque médiévale. L'intérieur, abrite un retable baroque du XVIIIe siècle et des fresques murales en céramique, l'œuvre de l'artiste Sergi Mas. Les visites guidées sont effectuées pendant les mois d'été et vous pouvez également  faire une visite avec réservation préalable dans les mois entre septembre et juin à l'office de tourisme de Sant Julià.

El Santuario de Nuestra Señora de Canolich es uno de los tres principales santuarios de los valles andorranos, junto con Meritxell (Canillo) y San Antonio de la Grella (La Massana). El monumento se encuentra en Sant Julià de Lòria y el edificio actual data del S. XX, aunque encontramos referencias que apuntan a su existencia desde la época medieval. En el interior podemos encontrar un retablo barroco del siglo XVIII y unos murales de cerámica, obra del artista Sergi Mas. Se realizan visitas guiadas los meses de verano y también tenemos la opción de hacer una visita con reserva previa los meses entre septiembre y junio desde la oficina de turismo de Sant Julià.
La Iglesia San Miguel de Engolasters es una de las más conocidas del Principado. Se ubica en Encamp y data del s. XII. La infraestructura representa la cumbre del arte románico en el país y dispone de un campanario de 17 metros de altura que sobresale entre toda la vegetación y el resto del templo. La iglesia también cuenta con un amplio patio que cada año acoge la celebración del día de San Miguel de Engolasters. Durante esta festividad se reparte moscatel y torta bendita a todos los asistentes y se celebran diferentes actividades populares, como el baile de sardanas y la ofrenda de flores.

ÉGLISE DE SAN MIQUEL D'ENGOLASTERS

L'église San Miguel d'Engolasters est l'une des plus connues de la Principauté. Elle est située à Encamp et date du siècle XII. Son infrastructure représente le sommet de l'art roman du pays et possède un clocher de 17 mètres de haut qui se distingue parmi toute la végétation et le reste de la construction. L'église possède également un grand patio qui accueille chaque année la célébration de la Saint-Michel à Engolasters. Pendant cette fête, du muscat et du gâteau béni sont distribués à tous les participants et différentes activités populaires sont organisées, telles que la danse de la sardane et l'offrande de fleurs.

SANTA EULALIA D'ENCAMP

L'église Santa Eulalia d'Encamp  à être construite au 9ème siècle. En très peu de temps, la construction a acquis les fonctions d'une église paroissiale et conserve actuellement cette appellation. Elle dispose d'un clocher qui, avec ses 23 mètres de haut, est considéré comme le plus haut des clochers romans-lombards du pays. Celui-ci est divisé en trois étages et dispose de fenêtres à meneaux à ses deux premiers étages. L'exception se retrouve au troisième étage, les fenêtres sont passées de doubles à simples au XVIe siècle afin d'accueillir les cloches. Le toit du clocher est couronné d'une croix en fer forgé avec un pied en pierre ponce.

La iglesia Santa Eulalia de Encamp se empezó a construir durante el siglo IX. En muy poco tiempo, la construcción fue adquiriendo las funciones de iglesia parroquial y actualmente aún conserva esta denominación. Dispone de un campanario que, con sus 23 metros de altura, es considerado como el mas alto de los campanarios románicos-lombards del país. Este está dividido en tres pisos y presenta ventanas geminadas a sus dos primeros pisos. La excepción se encuentra en el tercer piso, las ventanas pasaron de ser dobles a sencillas durante el siglo XVI con el fin de dar cabida a las campanas. La cubierta de el campanario se corona con una cruz de hierro forjado con pie de piedra pómez.
La Iglesia de Sant Corneli y Sant Cebrià data de la época medieval y fue remodelada considerablemente entre los siglos XVII y XIX. En su interior hay una talla románica de la Mare de Deu hecha de madera policromada. Dicha virgen tiene la peculiaridad de ser una de las más pequeñas de Andorra, ya que tan sólo mide 44 cm de altura. En el interior también hay cinco retablos barrocos (siglos XVII y XVIII), dedicados a Sant Corneli y Sant Cebrià. En referencia al exterior, se puede ver un comunidor de pequeñas dimensiones ubicado en la plaza, el cual se utilizaba para las ceremonias de protección contra tempestades.

SANT CORNELI I SANT CEBRIÀ

L'église de Sant Corneli et Sant Cebrià date de l'époque médiévale et a été considérablement remaniée entre le XVIIe et le XIXe siècle. À l'intérieur, il y a une sculpture romane de la Mare de Deu en bois polychrome. Cette vierge a la particularité d'être l'une des plus petites d'Andorre, car elle ne mesure que 44 cm de haut. À l'intérieur se trouvent également cinq retables baroques (XVIIe et XVIIIe siècles), dédiés à Sant Corneli et Sant Cebrià. En référence à l'extérieur, vous pouvez voir une petite salle de communion située sur la place, qui a été utilisée pour les cérémonies de protection contre les tempêtes.

SANT ISCLE I SANTA VICTÒRIA

L'église de Sant Iscle et Santa Victoria est située sur la place de la ville de La Massana. Il s'agit d'un bien patrimonial inscrit au patrimoine culturel d'Andorre et a été construit au 17ème siècle. À l'intérieur de l'église, il y a plusieurs retables baroques. Le principal montre la Vierge des Anges et les deux saints patrons: Acisclus et Victoria. Il y a aussi deux reliques en bois de Chester, un chandelier médiéval et les fonts baptismaux, qui remontent à la période romane.

La iglesia de Sant Iscle y Santa Victoria se sitúa en la Plaza del Pueblo de La Massana. Es una propiedad patrimonial registrada en el Patrimonio Cultural de Andorra y fue construida en el siglo XVII. Dentro de la iglesia hay varios retablos barrocos. El principal muestra a la Virgen de los Ángeles y los dos santos patrones: Acisclus y Victoria. También hay dos reliquias de madera Chester, un candelabro medieval y la pira bautismal, que data de la época románica. 
San Julián y San Germán es la iglesia parroquial de Sant Julià de Lòria. Aquetsa construcción ha sido declarada Bien de interés cultural y es de origen románico. La estructura conserva un campanario de estilo lombardo, un ábside y una nave que fue derribada y reconstruida en el siglo XX siguiendo el estilo de la arquitectura de granito. El campanario se sitúa al norte del edificio. Es de planta cuadrada con una cubierta a cuatro aguas de losas de pizarra. Sus muros son de bloques de piedra de tamaños regulares y están unidades con mortero de cal. La torre es de tres pisos que sobresalen de la cubierta, con ventanas geminadas en cada piso y coronadas por arcos de medio punto adintelados.

SANT JULIÀ I SANT GERMÀ

San Julián y San Germán est l'église paroissiale de Sant Julià de Lòria. Cette construction a été déclarée site d'intérêt culturel et est d'origine romane. La structure conserve un clocher de style lombard, une abside et une nef qui a été démolie et reconstruite au XXe siècle selon le style de l'architecture en granit. Le clocher est situé au nord du l'édifice. Il est de plan carré avec un toit à quatre eaux de dalles d'ardoise. Ses murs sont des blocs de pierre de taille régulière et sont assemblés avec du mortier de chaux. La tour est de trois étages au-dessus du toit, avec des fenêtres à meneaux à chaque étage et surmontées d'arcs en plein cintre en linteau.

SANT PERE MÁRTIR

Cette église néo-romane a été construite en 1956 et possède un clocher-tour. La structure est en pierre taillée de granit et sur sa façade vous pouvez voir quelques sérigraphies des Béatitudes du sculpteur Sergi Mas. Et sous le porche, plusieurs céramiques du même auteur sont exposées. Vous trouverez également une immaculée et la Piété, des œuvres du sculpteur Josep Viladomat. L'église est située sur l'Avenue Carlemany, l'un des principaux quartiers de la paroisse d'Escaldes-Engordany.

Esta iglesia, de estilo neorrománico, fue construida en 1956 y cuenta con un campanario de torre. La estructura es de piedra tallada de granito y en su fachada se puede contemplar algunas serigrafías de las Bienaventuranzas del escultor Sergi Mas. Y debajo del soportal, se muestran varias cerámicas del mismo autor. Asimismo encontrarás una inmaculada y la Piedad, obras del escultor Josep Viladomat. La iglesia se ubica en la Avenida Carlemany, una las zonas principales de la parroquia de Escaldes-Engordany.

Autres églises romanes

Saint Miquel

de Prats

Cette église a une entrée ouverte avec un seul arc.

Chapelle de la Vall d'Incles

C'est une petite chapelle située dans la vallée d'Incles.

San Pere del

Pas de la Casa

C'est l'une des plus récente d'Andorre, sa construction n'atteint pas le siècle.

San Romà

de Vila

Il s'agit d'une simple église située à Encamp.

Saint Antoni
Grella

C'est une chapelle située dans une gorge, sur un chemin qui reliait La Massana et Escaldes.

Chapelle

la maison Rossell

Il s'agit d'un petit édifice de style baroque situé en face de la maison Rossell.

Saint Ermengol

de l'Aldosa

Elle a une abside carrée et un toit à deux côtés sur des fermes en bois.

San Romà

d'Erts

Elle est très petite, formée d'une seule nef rectangulaire.

Chapelle de San Andreu

Elle date du XIIe siècle et se compose d'une seule nef et d'une abside semi-circulaire.

San Esteve de

Bixessarri

L'édifice est rectangulaire, sans abside et avec un toit à pignon.

San Esteve

de Mas d'Alins

Il s'agit d'un bien patrimonial inscrit au patrimoine culturel d'Andorre.

San Romà

dels Vilars

C'est l'une des trois églises préromanes des vallées andorranes.

Beaucoup plus..

Outre les églises et les édifices religieux, le patrimoine d'Andorre est également alimenté par différents ponts, fontaines et places d'intérêt qui rassemblent le meilleur de l'art roman.

A parte de las iglesias y construcciones religiosas, el patrimonio de Andorra también se nutre de diferentes puentes, fuentes y plazas de interés que recogen lo mejor del arte románico.
A parte de las iglesias y construcciones religiosas, el patrimonio de Andorra también se nutre de diferentes puentes, fuentes y plazas de interés que recogen lo mejor del arte románico.
A parte de las iglesias y construcciones religiosas, el patrimonio de Andorra también se nutre de diferentes puentes, fuentes y plazas de interés que recogen lo mejor del arte románico.

TROUVEZ-LE EN UN CLIC